Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Anatomie simplifiée de la cuisse et hanche, comment mieux comprendre notre corps?

Anatomie simplifiée de la cuisse et hanche, comment mieux comprendre notre corps?

Le 21 avril 2020

Cet article vulgarisateur et synthétique est destiné uniquement aux patients et non aux professionnels de santé.

La cuisse et la hanche sont composées d’un réseau vasculaire et nerveux, d’os, d'une articulation et de muscles.

Le réseau vasculaire et nerveux de la cuisse

En avant de l’articulation de la hanche, on trouve l’artère iliaque externe. Cette artère est palpable en posant deux doigts dans le creux interne (plis inguinal) en haut de la cuisse non loin du pubis, on ressent un pouls. Elle passe entre l’os iliaque du bassin et le ligament inguinal.

 A ce niveau en descendant, elle donne, entre autre, l’artère fémorale qui longe le fémur en interne et se termine en arrière du genou pour donner l’artère poplité (voir article sur l’anatomie de la jambe et du genou).

Parallèlement à l’artère fémorale, longent la veine fémorale et le nerf fémoral (ou nerf crural). Ce paquet vasculo-nerveux irrigue et innerve la cuisse.

 On peut noter la présence d’autres nerfs comme le nerf obturateur sur la partie interne de la cuisse et notamment le nerf sciatique sur la partie postérieure de la cuisse donnant le nerf tibial et fibulaire commun de la jambe, mais aussi d’autres veines comme la grande veine saphène (prolongement de celle de la jambe) sur la partie interne de la cuisse se terminant dans la veine fémorale au sommet de la cuisse (voir article sur l’anatomie de la jambe et du genou).

Les os de la cuisse et de la hanche

La cuisse est composée d’un seul os : le fémur.

Le fémur est constitué :

-en haut, de la tête fémorale et du col fémoral, tous deux reliées par ce dernier au reste du fémur ressemblent dans l’ensemble à une crosse de hockey,

-en bas, des condyles fémoraux qui composent une partie de l’articulation du genou (voir article sur l’anatomie de la jambe et du genou).

La hanche est composée de l’os coxal divisé en 3 parties : ilium en haut,  pubis en avant et en bas, et ischium en arrière et en bas. Ces 3 parties se soudent ensemble pour former la cotyle.

L’articulation de la hanche (ou coxo-fémorale)

Elle est délimitée par deux surfaces osseuses :

-en haut, la cotyle qui est une petite surface creuse et cartilagineuse de l’os coxal (partie latéral du bassin),

-en bas, la tête fémorale composée aussi d’une surface cartilagineuse.

 Ces deux surfaces osseuses sont entourées d’une capsule articulaire définissant l’enveloppe de l’articulation de la hanche.

L’articulation de la hanche permet de faire des mouvements dans tous les plans de l’espace, c’est donc une articulation très mobile.

 Dans l’articulation, on retrouve le ligament rond qui relie la tête fémorale et la cotyle de l’os coxal puis le liquide synovial facilitant le glissement.

 A l’extérieur de l’articulation, on retrouve trois ligaments :

-en avant, le ligament ilio-fémoral et pubo-fémoral,

-en arrière, le ligament ischio-fémoral.

Ces ligaments permettent de stabiliser la hanche mais aussi limitent les amplitudes articulaires de celle-ci.

Les muscles de la cuisse

La cuisse est composée de nombreux muscles ayant une action sur les mouvements du genou et de la hanche.

Pour simplifier, je ne vais citer que les muscles de la cuisse permettant de faire les mouvements du genou (voir article sur l’anatomie de la jambe et du genou pour certains termes anatomiques du genou).

 Le muscle quadriceps, composé de quatre faisceaux, se fixe en avant sur le corps du fémur (3 faisceaux) et sur l’épine iliaque antéro-inférieur de l’os coxal (1 faisceaux) et se termine en avant de la patella et du tibia. Il permet de faire l’extension du genou.

 Les muscles de la patte d’oie, composé de trois muscles (sartorius, gracile et semi-tendineux), se fixent chacun sur une partie de l’os coxal, passent respectivement en avant, en interne et en arrière de la cuisse puis sous le plateau tibial en interne et se terminent tous ensemble sur la face antérieure du tibia sous la partie interne du plateau tibial. Ces muscles permettent de faire la flexion et rotation interne du genou.

 Le muscle semi-membraneux est parallèle au muscle semi-tendineux, a la même insertion supérieure mais son insertion inférieure se fixe sur la face postéro-interne du plateau tibial et a les mêmes fonctions que le semi-tendineux.

 Le muscle biceps fémoral, se fixe sur la partie inférieure de l’os coxal, passe en arrière de la cuisse et se termine sur la partie supérieure de la fibula. Il permet de faire le mouvement de flexion et rotation externe du genou.

 Tous ces muscles ont aussi une fonction sur l’articulation de la hanche mais seront étudié dans un autre article.

 

Cette description simplifiée permet de mieux comprendre l’anatomie de la cuisse et de la hanche, et dans une moindre mesure de briller dans les repas de famille.

Vous pouvez consulter sur rendez-vous du lundi au samedi, à domicile ou au cabinet au 59 ch du midi 69830 Saint Georges de Reneins, en appelant le 04 81 68 54 67 ou en cliquant sur la prise de rdv doctolib.